mardi 4 juillet 2017

29 juin 2017 – Coaza, un retour aux sources 16 ans après (pour Aurore) ! (5/5)

Lundi, nous sommes restés tranquillement à Coaza et au foyer. Nous en avons fait longuement le tour, vu les élevages de truites, de cuys, de lapins et de poules, ainsi que les 2 serres.
Le soir, Aubin a donné un coup de main à son copain Edwin pour aller couper de l'herbe pour donner à manger aux cuys, et Blanche a aidé sa copine Mirian à donner à manger aux truites.
Puis ce fut des jeux avec les copains : foot et billes pour Aubin, Uno et Jungle Speed pour Blanche.

Le soir, Pedro et Vicentina nous ont invités à dîner.

Le lendemain, nous sommes allés faire une randonnée en direction d'un petit village situé au-dessus de Coaza, Pampawasi.
En gros, nous passons des journées tranquilles.






Vue intérieure d'une tienda, une épicerie que l'on trouve partout
Rebelote le jour suivant avec un temps très frisquet... il y avait même de la neige qui saupoudrait les montagnes environnantes le matin quand nous nous sommes levés.




Le soir, panne d'électricité sur cette partie du village, de 17h à 10h le lendemain...
Nous avions prévu des crêpes, nous sommes donc quittes pour faire les crêpes à la bougie et à la frontale ! Mais cela nous réchauffe et nous passons une excellente soirée.



Le lendemain, c'est le départ... Celui-ci a été plusieurs fois retardés : nous sommes venus pour 4 jours et finalement y sommes restés 10 ! Tout le monde est un peu tristounet. Aurore se demande quand elle reviendra dans ce foyer où après quelques jours elle s'était retrouvée aussi bien qu'il y a 16 ans ! Blanche et Aubin nous demandent quand est-ce que qu'on pourrait revenir plus longtemps : « pas un an, mais plus qu'un mois » dixit Blanche.

Avec Freddy et Anita, l'autre couple qui s'occupe du Foyer
Nous reprenons à regret la route, parcourons des paysages tout aussi magnifiques qu'à l'aller, avec un soupçon de neige en plus. Au col, Blanche et Aubin touchent la neige !






Nous pique-niquons quelques km plus loin, près d'Asillo, au bord d'un lac avec de nombreux flamants roses, à plus de 4 000 m d'altitude, avant de retourner à Sicuani où nous retrouvons Jean et Silvia, ainsi que notre camping-car.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire