dimanche 4 décembre 2016

2 décembre 2016 – Un cargo au bord de mer

Après l'Estancia Haberton, nous remontons direction Cabo San Pablo, au sud-est de Rio Grande, où un vieux cargo est échoué, droit, en bord de plage, le Desdemona... Paysage un peu surréaliste, très impressionnant. D'autant plus que juste à côté, il y a un vieil hôtel abandonné, où ne subsistent que les murs et le toit (enfin surtout un bout de tôle qui grincera et battra toute la nuit).



… et là, pendant le dîner, alors qu'on ne s'y attendait pas, on observe un … castor !!! Aubin est heureux comme tout.



La nuit se passe sous la pluie, faisant que tout retour par la route employée (50 km de ripio gluant) ne peut être envisagé pour nous... Impression confirmée quand arrivent les copains qui eux avaient dormi à Tolhuin : la route est très glissante et leurs camping-cars ont changé de couleurs...

On en profite pour aller acheter du poisson frais chez un pêcheur du coin et le déguster à la plancha (le feu de bois préparé n'ayant jamais démarré, le bois étant beaucoup trop humide). On se régale. Les enfants trouvent que le poisson est meilleur qu'en France !
Puis à marée basse, nous allons au pied du cargo : image impressionnante que celle de ce navire de transport de ciment, échoué volontairement ici par ses propriétaires, les réparations pour le remettre en état étant beaucoup trop onéreuses.






Puis après une nuit plus calme, la route a séché et nous pouvons repartir tout tranquillement au milieu des estancias en direction de Rio Grande : 50 km de pistes sans rencontrer âme qui vive hormis un joggeur sorti de nulle part et un gaucho, non pas sur un cheval, mais sur un quad !!


A Rio Grande, plein d'essence (45 minutes d'attente!!!), eau, wifi et nourriture, plus lavanderia pour être tout propre pour la suite. On récupère nos vêtements à 20h30, juste le temps de prendre la route pour aller se poster à la frontière chilienne à San Sebastien dans un endroit où nous avions dormi à l'aller.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire