mercredi 15 mars 2017

15 mars 2017 – Arrivée à Cuzco, le nombril du monde inca

Nous passons une journée supplémentaire à Sicuani chez Jean et Silvia. Les enfants font un peu d'école, nous faisons de la lessive, mettons les bandes réfléchissantes réglementaires sur les flancs du camping-car,...
Puis l'après-midi, les enfants restent avec les enfants de la famille de Santos et Antonia pendant que nous allons rendre visite au siège de l'association dans laquelle travaillent Jean et Silvia, et pour laquelle Aurore avait travaillé il y a quelques années. Elle y retrouve avec joie et émotion un certain nombre de personnes. Puis nous faisons un petit tour dans Sicuani tous les 2 avant de rentrer à la maison.





Le lendemain, nous quittons Sicuani en direction du Nord.
Nous nous arrêtons à Raqchi, un site inca. Première surprise, nous voyons plein de bus alors que jusqu'à présent nous avions vu très peu de touristes. Mais on se rend compte assez vite qu'il n'y a pas grand monde. Les bus sont grands et nombreux, mais forts peu remplis.
Nous prenons un guide qui nous explique ce site, sa route de l'inca, son immense temple, ses maisons pour la noblesse, ses silos faisant de ce site en position centrale de l'empire inca, un gigantesque marché ou zone de stockage,...










Nous poursuivons ensuite en direction de Checacupe. Nous avons rendez-vous avec un prêtre lozérien qu'Aurore avait connu lors de son séjour au Pérou, Paco d'Alteroche.
En l'attendant, Aurore discute avec les personnes qui ont les clés de l'église de Checacupe. Nous avions entendu qu'elle était magnifique, mais une fois dedans c'est encore plus beau que ce que nous imaginions. Ces personnes nous laissent en plus faire quelques photos alors que c'est interdit.
L'église est pleine de dorures et de peintures sur tous ces murs. Ils nous expliquent qu'elle était encore plus belle avant, mais un effondrement du toit, dû à de fortes pluies il y a une trentaine d'années, a vu disparaître quasiment toutes les peintures du plafond.







Puis nous retrouvons Paco d'Alteroche. Avec lui, nous visitons la paroisse puis nous nous rendons juste à côté au Pont de l'Inca, celui-ci est à côté du pont colonial et du pont républicain : 3 ponts sur une même rivière pour 3 époques.



Nous le suivons ensuite à sa paroisse de Pitumarca, un peu plus haut dans la montagne, à un peu plus de 3 600 m d'altitude.
Les personnes qui s'occupent de la paroisse amènent les enfants voir leur élevage de cuys (de cochons d'inde). Les enfants donnent à manger à ces animaux, les portent,...




Nous passons ensuite la fin d'après-midi et la soirée avec Paco d'Alteroche qui nous raconte son histoire et son expérience du monde andin. Puis nous mangeons ensemble.

Le lendemain matin, nous prenons la direction de Cuzco à un peu plus de 2h30 de Pitumarca.





Nous allons directement au seul camping de Cuzco accueillant des campings-cars. Nous y retrouvons David et Sylvie et leurs enfants (les Cocabizz) que nous avions vus à Buenos Aires (nous leur avions apporté une carte bleue et une pièce de rechange), puis un peu plus tard une autre famille de français, Gauthier et Céline et leurs enfants, vue à la Péninsule de Valdès. 4 enfants en plus d'eux, Aubin et Blanche sont ravis.
Nous échangeons sur les différentes façons de visiter le Machu Picchu, eux l'ayant déjà fait. Puis nous descendons à pieds jusqu'au centre ville de Cuzco. Nous faisons les boutiques, demandons des tarifs pour la visite du Machu Picchu, et allons flâner sur la Place des Armes.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire