mardi 9 mai 2017

9 mai 2017 – De l'eau et du café

En quittant Guatapé, nous mettons cap à l'est sur l'« autoroute » Medellin – Bogota. Soudain, d'un coup nous plongeons d'un coup de plus de 2 000 m d'altitude en direction d'une vallée presque au niveau de la mer.
La vue sur la vallée est splendide : la route est le lieu de départ de nombreux parapentes et d'observations de plusieurs cascades.



L'eau est omniprésente et coule de tous les côtés, et une multitude de lavaderos sont installés au bord de la route. Nous décidons de faire donner une bonne douche au camping-car qui a bien mérité un premier vrai shampoing depuis que nous sommes partis !
Ils s'y mettent à 4 pour le briquer à grand renfort de jets d'eau. Ils nettoient ainsi leur premier camping-car avant de le visiter ! Le changement sur le camping-car est spectaculaire.
Ils n'ont pas de soucis d'eau ici : la preuve, tous les lavaderos ne coupent même pas les jets d'eau entre les moments où ils lavent des véhicules.




Nous poursuivons la descente tandis que la température ambiante et le degré d'humidité montent en flèche.

Nous passons la nuit (étouffante, il fait très chaud et très humide) derrière un restaurant à Doradal.

Le lendemain matin, nous avons décidé de faire une surprise aux enfants et les emmener à l'Hacienda Napoles. Il s'agit d'un parc thématique alliant zoo et parc aquatique. Cette hacienda appartenait à Pablo Escobar, l'autre enfant célèbre de Medellin avec Botero (mais pour d'autres motifs). Avec tout l'argent du trafic de la drogue, il s'était créé pour son usage personnel un petit zoo avec de grands animaux d'Afrique et en particulier des hippopotames. A son arrestation, ces hippopotames ont survécu seuls un grand moment. L'Etat colombien a alors décidé la création de ce parc sur ces terres pour essayer de valoriser ce lieu qui est devenu un des principaux employeurs de la région.
La première partie de la visite consiste en un « petit Sigean », où les enfants voient avec joie des hippopotames qui s'ébrouent dans l'eau, puis nous observons quantité de félins dans des grandes cages (tigres, lions, jaguars, pumas,...).



Mais la chaleur est déjà lourde et nous sommes bien contents d'arriver à la partie consacrée aux espaces aquatiques.
Le premier espace est très spectaculaires avec une grande cascade d'où partent de nombreux toboggans.




Puis nous allons sur une autre partie composée de tyroliennes et de descentes, plus ou moins rapides, de cours d'eau en bouées.






Le troisième parc aquatique est composé d'une gigantesque pieuvre d'où émergent de raides toboggans.



Les enfants sont aux anges et s'en donnent à cœur joie. Aubin est plus intrépide que Blanche et teste toutes les descentes rapides pour son plus grand bonheur.

Après avoir fait l'ouverture, nous partons quasiment à la fermeture et de là, cap au Sud, nous commençons notre retour (juste après avoir appris le nom de notre nouveau président) ...
Nous descendons jusqu'à Honda où nous nous installons sur un parking de camions pour passer une deuxième nuit dans la chaleur étouffante. Mais un gros orage éclate au début de la nuit et il pleuvra à seaux toute la nuit...

Nous avons passé la journée à faire visiter notre camping-car, que ce soit au parc (avec les gardiens, les employés et des utilisateurs du parc), sur la route (avec la police) ou sur le parking de camions...

Après notre nuit pluvieuse, nous poursuivons notre route en direction de la zone caféière de la Colombie. Pour cela, il nous faut franchir un col à 3 700 m d'altitude dans des paysages magnifiques de forêts humides, de cascades, de caféiers mêlés de bananiers et de villages aux maisons colorées.
Les virages s'enchaînent et nous montons très vite (100 m toutes les 2 minutes pendant des km).




Bilan de la semaine pour les enfants

Aubin

Les +
- Quand Papa et Maman nous ont on fait la surprise d' aller dans un parc où nous avons vu des animaux d' Afrique et d' Asie. On pouvait se baigner dans des bassins où il y avait des grands toboggans qui passaient sous des cascades. Dans un autre bassin nous nous sommes pris un gros seau d'eau sur la tête.
- Quand on est arrivé sur la place de Medellin, il y avait beaucoup de grosses statues obèses : des hommes, des femmes, des animaux. Elles étaient très hautes. C'est Botero qu' il les a faites.

Le -
- Quand on fait beaucoup de route et que cela tourne. Ça me fait mal à la tête et ça me donne envie de vomir. C'était entre Popayan et Medellin.

Blanche

Les +
- Quand nous sommes allés au zoo-parc aquatique. Il y avait plein d'animaux : des hippopotames, des tigres, des pumas, des jaguars, des suricates,... Nous nous sommes baignés dans de grandes piscines où il y avait des toboggans.
- Quand nous avons grimpé sur un grand rocher, Piedra del Penol, où il y avait une magnifique vue sur plein de lacs. Pour cela, nous avons monté 659 marches !

Le -
- Quand nous avons roulé sur les petites routes de montagne de Colombie et que cela me donne mal à la tête.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire