vendredi 23 décembre 2016

23 décembre – La Carretera australe de Cochrane à Coyhaique (1/3)

On nous avait promis l'enfer sur cette route mythique, mais ô combien difficile, peuplée de trous, de nids de poule (ou plutôt nids de nandous vus les tailles annoncées), de ripios. Finalement cela s'est bien passé, et nous l'avons même trouvée quasi roulante (après le Paso Roballos, il est vrai)... On a fait du 30 km/h de moyenne... Pour nous, cela a plutôt été la route des lupins (en fleurs et en nombre tout au long de la route, violet et rose au départ, jaune au milieu, et de nouveau violet sur la fin).

Au matin de notre départ, surprise, il a neigé sur les hauteurs proches atour de Cochrane. Nous attendons que le temps s'améliore et tournons un peu dans le village.




Nos enfants ont muté



La première partie est assez bonne mais glissante car il pleuvasse.




Nous nous arrêtons crapahuter un peu pour voir la confluence entre le Rio Baker (eaux bleues) avec le Rio Neff (eaux gris-marron).




La route se poursuit à petite vitesse, mais sans trop de cahots, en alternant lupins en fleurs, jolis petits villages, lacs, sommets enneigés, ponts, descentes et montées escarpées (nous sommes loin des grandes lignes droites argentines).







Puis en début de soirée, nous arrivons à Puerto Rio Tranquillo avec un magnifique arc-en-ciel qui nous accueille, ainsi qu'une magnifique parabole !
Nous dormons sur la plage à l'abri de quelques peupliers, bercés par les vagues du lac général Carrera, car pour changer, il fait beaucoup de vent !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire