vendredi 4 août 2017

04 août 2017 – Au bout du monde avec les lions de mer de Cabo Polonio


Nous reprenons la route avec un soleil qui commence à pointer et on peut dire que cela fait du bien...
La route est très belle et nous passons dans des paysages où l'eau est omniprésente... peut être un peu en excès à cause des dernières grosses pluies.










Notre objectif, Barra de Valizas,à quelques km au Nord de Cabo Polonio.Il s'agit d'un petit village balnéaire au bord d'une immense plage. L'endroit est vide, mais l'atmosphère très agréable.
On se pose en bord de plage, avec du wifi! et les enfants font copain avec un gros chat (Mitchi ferait office de petit chaton à côté de lui!).








Le soir, le ciel nous dévoilé des couleurs superbes au moment du coucher de soleil.





Le lendemain matin, c'est parti pour une longue randonnée à travers les dunes pour rejoindre Cabo Polonio. On commence en contournant le premier cap pour ne pas attaquer franchement les dunes.
Nous passons près d'une marque qui matérialise l'ancienne frontière entre les colonies portugaise et espagnole.














Puis, nous décidons de couper à travers dunes pour rejoindre le phare de Cabo Polonio. On y va d'un pas décidé, à la "boussole" (ou plutôt au cap, grâce à Maps.me). Ça monte et ça descend fort.









 Du haut, nous voyons le phare au loin, mais que la plage est longue... Nous y voyons quantité d'animaux morts : lions de mer, manchots et autres oiseaux...









Nous arrivons enfin à Cabo Polonio, un petit village "hippie" niché au bord d'une réserve naturelle, préservée des automobiles qui y sont interdites. C'est plein de couleurs et on se dit que nous sommes bien ici en hiver, car, en été, cela doit être bondé. Mais le lieu est magnifique, avec une plage immense, un phare sur une pointe rocheuse, des îles au loin, et une grande colonie de lions de mer.
Nous pique-niquons en face d'eux.




















 Le retour est long et rude pour nos jambes. On suit d'abord la plage avant de couper encore plus franchement à travers les dunes. Mais il nous faudra encore plus de 2h30 pour rentrer et nous arriverons au camping-car avec quelques douleurs aux jambes... mais ravis de cette journée dans les dunes au bord de l'Océan Atlantique. En plus le temps était idéal!













Aucun commentaire:

Publier un commentaire