dimanche 12 février 2017

12 février 2017 : en direction du Pantanal (1/3)

Le dernier jour à Iguazu se fait sous la pluie et voit arriver diverses familles de voyageurs dans le camping dont les véhicules rendent notre camping-car minuscule.


Puis, après des courses dans un supermarché équivalent à un supermarché français, nous prenons la route en direction du Nord-Ouest.
Nous passons le long de la gigantesque retenue créée lors de la construction du barrage d'Itaipu, puis nous continuons sur de grandes routes où nos platanes sont remplacés par des palmiers.

Nous passons près du Paraguay à Guaira où les cabines téléphoniques sont bien décorées et où nous franchissons le pont Ayrton Senna d'une longueur de plus de 3,6 km.





Puis nous nous enfonçons dans la région du Mato Grosso del Sul, importante région d'élevage avec de grands champs verts remplis de vaches qui paissent au milieu des palmiers.


Nous passons la nuit dans une station service à Jutti, avec 2 gros orages qui rafraîchissent temporairement l'air ambiant (un à notre arrivée et un au milieu de la nuit).

Nous poursuivons par différents villages où l'on met en avant une des richesses locales : les perroquets.



Nous traversons des régions très agricoles, avec, alternant en fonction de la topographie, de l'élevage bovin, des céréales et autres cultures, avec de ci de là, d'énormes silos et des multitudes de camions les alimentant. Les magasins les plus fréquents sont les concessionnaires pour les tracteurs et autres matériels agricoles avec, pour tous, des machines les plus énormes possibles, et au milieu de cela, des traces de l'ancien temps, avec des carrioles tirées par des chevaux... et partout des grandes publicités vantant engrais, produits phytosanitaires, semences et autres tracteurs au milieu de routes tracées par les mêmes ingénieurs qu'en Patagonie... tout droit.







Nous pique-niquons sous un ficus de taille « colossale » avant d'arriver sur un paysage qui change quelque peu : les cultures sont petit-à-petit remplacés par de la forêt un peu plus dense. Des prairies subsistent mais apparaissent de plus en plus des termitières qui commencent à prendre des tailles impressionnantes.
Et des oiseaux multicolores se mettent à peupler les arbres.






Après Jardim, nous nous arrêtons dans un petit camping. Celui-ci donne sur une rivière aux eaux chaudes normalement translucides et remplies de poissons. Tout est ok sauf la couleur de l'eau qui est « marronnasse » suite à de grosses pluies précédentes. Les enfants se baignent quand même, plongent et se régalent.
Puis nous observons un gros serpent (inoffensif nous dit-on), puis une multitude singes qui viennent juste au-dessus de nous.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire