samedi 5 novembre 2016

5 novembre 2016 - Descente "à fond" dans le Sud

Ce jeudi 3 novembre au matin, grand ciel bleu, alors, nous nous finissons la préparation du camping-car.
Au chantier :
- régler complètement le souci de la pile EZA (avec les voisins camping-caristes et l'assistance en ligne d'EZA)
- ranger totalement la soute maintenant qu'il ne pleut plus et qu'il n'y a plus de vent,
- faire le plein d'eau,
- pour le gaz, on verra pus tard
- échanger avec les autres camping-caristes : coordonnées, projets de trajets,...

Puis c'est le grand départ, avec la traversée de l'Uruguay d'Est en Ouest sans s'arrêter, hormis dans de nombreux villages afin de trouver des "usines à gaz" pou remplir nos bouteilles : fiasco total...

Le soir, "dodo" derrière une station-service à Mercedes, près de la frontière avec l'Argentine.

Le lendemain, on franchit cette même frontière sur le Rio Uruguay au matin sans aucun souci...



... avant de s'arrêter dans la première ville en Argentine pour un ravitaillement complet dans un magasin qui ne nous est pas inconnu.






Et de là, on roule, on roule... Direction Zarate, puis le contournement de Buenos Aires (affreux, avec des plaques de béton et entre, des joints mal faits le plus souvent et très régulièrement des trous qui font que le camping-car émet des grincements sinistres... On se dit que nous n'avons pas intérêt à rouler de nuit), et enfin une route toute droite qui devient rapidement monotone avec des prairies, des prairies, des prairies et des camions qui foncent au milieu de tout cela... On voit quand même de nombreux oiseaux dans les prairies marécageuses et les fossés bien remplis d'eau.



Le rythme se prend petit-à-petit et les enfants font les devoirs en roulant et jouent aux playmobils en roulant... de toute façon c'est tout droit...



Le soir, "dodo" derrière une nouvelle station-service à Azul cette fois-ci dans une ville où nous avons enfin trouvé du gaz !!! On est allé directement dans une "usine à gaz" qui nous a a re-rempli nos bouteilles françaises sans même avoir besoin d'embouts semble-t-il !!


Blanche a même rêvé conduire le camping-car.


Puis aujourd'hui, de nouveau de la route, toujours cap au sud, les enfants sont impatients de voir les baleines.
Toujours le même paysage...



Après Bahia Blanca, contrôle zoophytosanitaire à l'entrée en Patagonie. Nous nous y attendions, mais 300 km plus au sud ! Viande ? fruits ? Il parait que même le bois est confisqué...

On nous autorise tout de même à manger les fruits que nous avons avant de passer le barrage. C'est ainsi que nous engloutissons dans l'urgence 4 mandarines et 2 pommes. La banane, elle, est autorisée (?!!). Nous sauvons également une mandarine dans les poches de Philippe. Au final, nous perdrons une orange et 2 malheureuses mandarines. 
Pas de légumes dans nos placards, quant à la viande j'avais omis de la déclarer.... Par chance, ils n'ont pas fait monter les chiens... ! Ouf !
Pour 70 pesos, le châssis du camion sera lui aussi désinfecté... 

18h00, nous voilà installés pour une nouvelle nuit, toujours derrière une station-service, mais elle, avec du wifi efficace. Glace et foot pour les enfants et douches pour tout le monde !! grand luxe !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire